EPISODE 24 – Mathias Jardin, Gagner sur le gong

Est-ce que vous diriez que gagner un combat deux fois de suite sur le gong, est simplement lié à un gros coup de chance ?

Mathias Jardin, Jiu Jitsuka de renom français, formateur et compétiteur, fait parti de ceux qui pensent que cela n’est pas un hasard. Il évoque cette citation de Philippe Gabilliet « la chance, c’est une compétence, et en plus, ça se travaille ! ».

Le travail à l’entraînement, sur le tatami, Mathias le fournit depuis l’âge de 8 ans. Ancien Judoka, il se reconvertit en Jiu-jitsuka à l’âge de 18 ans.

Le Ju-Jitsu est décrit par la Fédération Française de Judo comme « le prolongement naturel de la pratique du judo ». Le jujitsu, souvent vu comme un art, est une méthode de défense fondée sur le contrôle de soi et de l’adversaire. En ceinture noire (le plus haut niveau), les combats durent maximum 10 minutes. On peut gagner son combat de 2 façons différentes :

–          Soit en marquant un nombre de points supérieurs,

–          Soit en piégeant son adversaire techniquement pour qu’il abandonne.

Mathias Jardin, 3ème aux championnats du monde, et vice-champion d’Europe, décrit son sport comme un véritable jeu d’échec.

Mais revenons-en à ce fameux championnat d’Europe en 2019 à Lisbonne. Mathias combat en catégorie ceinture noire, moins de 70 kgs. Il nous raconte ses 4 combats, le soutien de son Professeur et de ses élèves, tous présents ce jour-là. Au travers de son récit, vous pourrez ressentir la détermination de notre champion, car selon ses mots, « il n’y a pas de vainqueur, tant que l’arbitre n’a pas levé le bras ».

Vous êtes prêt les Winners ? Alors tous à vos Kimono ! Restez vigilent, anticipez, et faites confiance à la vie pour le reste ! C’est peut-être juste une affaire de chance…

Très bonne écoute !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top